Glénat dans la tourmente !

La maison d’édition, qui édite des grands noms de l’univers de la BD et de l’univers mangas (Bleach, One Piece, etc.), s’est vu voir son fondateur poursuivre en justice pour fraude fiscale et s’est vu attribuer comme peine : 18 mois de prison avec sursis, doit verser une amende de 200.000 € et la confiscation de 470.000 €.

Le scandale d’évasion fiscale qui avait éclaté au printemps 2016, Jacques Glénat Figurait sur la liste de « Panama Papers«  ; Il figurait dans les listages notamment pour avoir possédé une société domiciliée aux Seychelles servant à acheter notamment des œuvres d’art, mais il fut forcé de la fermer en 2014.

Lors de son procès, il n’a pas contesté les faits qui lui sont reproché et a accepté la sentence. Selon le PNF, cette fraude a permis à l’accuser de gagner 9,9 millions € et cet argent aurait permis d’acheter l’équivalent de 3,5 millions € d’œuvres d’art.

Sources : sudouest.fr, lemonde.fr et mediapart.fr, Auteur : Shyni

In this post:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories
Archives