Comment Jean-Paul Belmondo est devenu une icône dans l’univers manga ?

Laissez-nous vous racontez comment Monsieur Belmondo est devenu une icône dans l’univers manga.

Comment tout a commencé ?

En 1967, le mangaka Monkey Punch s’inspire de l’acteur, connu pour ces films d’action et ces cascades iconique, pour le design et pour le caractère de son personnage « Lupin III », l’œuvre est un véritable succès, mais dans la version anime, en France et dans les autres pays francophones, il se nommait « Edgard de la cambriole ».

Ensuite en 1978, Buichi Terasawa, qui était à l’époque un jeune apprenti mangaka qui travaillait avec Osamu Tezuka (l’auteur D’Astroboy), qui était fan du personnage et aussi du comportement de Michel Poiccard joué par Jean-Paul Belmondo au cinéma dans le film « A bout de souffle » et décide alors de créer « Cobra », un space opéra qui était caractérisé par l’aventure et l’érotisme qui était peu vulgarisé .

L’histoire raconte les aventures de Cobra, qui était totalement désigné et un caractère à l’image de Belmondo dans ces films, qui est un aventurier galactique amnésique qui recouvre soudain la mémoire et renoue alors avec sa vie de vagabond de l’espace, toujours en combat avec la police galactique et les pirates de l’espace.

D’ailleurs, l’auteur a déclaré : « J’ai adoré ce côté hyper léger, désinvolte et libre du personnage joué par Belmondo. L’acteur y est évidemment pour beaucoup, mais c’est également le scénario très bien écrit du film et le traitement du personnage qui m’ont plu. »

Cet article a été réalisé, afin de rendre hommage à Monsieur Jean-Paul Belmondo qui nous a malheureusement quitté le 6 septembre dernier, à l’age de 88 ans. Toute l’équipe Mumit tient à présenter ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de Jean-Paul Belmondo.

Auteur : Mumit

In this post:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories
Archives